La peinture de Jérémy Taburchi, un cheminement au fil de l’art

Parmi les jeunes artistes de ce que l’on pourrait appeler la “Nouvelle École de Nice“, se trouve le peintre Jérémy Taburchi. Né à Nice en 1974, l’artiste s’impose sur son territoire en insufflant vie à un personnage ludique et coloré qu’il appelle “le Chat Rose“. Le personnage évolue depuis presque vingt ans, tel un marqueur de son époque, aussi bien dans le style que dans la forme de ses tableaux peints à l’acrylique.

 

Un mur de Chats Roses

Un mur de Chats Roses

 

Témoin de sa génération, et du changement de civilisation auquel nous sommes tous confrontés, passant de l’ère de l’électronique à l’ère du tout numérique, l’artiste Jérémy Taburchi fait intervenir son personnage de Chat Rose tantôt à travers les supports classiques (le dessin, la peinture, la sculpture), tantôt à travers des supports plus virtuels, comme le dessin numérique, la vidéo ou la 3D. Parfois l’un mène à l’autre, témoignant là aussi de cet univers hybride auquel chacun de nous succombe plus ou moins volontairement.

 

Car l’époque actuelle, avec son flot d’images, qu’elles soient publicitaires, imprimées, télévisuelles, numériques, facebookisées, instagramisée, tiktokisées, etc… représente un challenge pour tout créateur : comment aborder cette infinie multiplicité des possibles ? Que vaut encore la peinture en 2022 ? Doit-on utiliser ces nouveaux supports comme des supports de création ou des supports publicitaires ?

 

Portrait de Jérémy Taburchi

Portrait de Jérémy Taburchi par R.Petitier

Jérémy Taburchi répond à cette question de la manière la plus simple : “Peindre – ou dessiner – est un geste, c’est donc un moment corporel, un moment de réel, une proposition vivante que l’on offre aux amateurs. Les supports numériques sont beaucoup plus propices à la réflexion, à l’analyse, au calcul, dirais-je. Les émotions qui en naissent me semblent aussi passagères que le fil d’actualité du support qui l’a diffusé. J’aime le rapport sensuel à la matière car c’est aussi un rapport au temps long”.

 

A l’heure des NFT les objets physiques ont-ils encore une place ? Bien sûr. Le tableau peint, avec ses intentions, ses nuances, et ses imperfections, est chose précieuse. Il est un relais, que le créateur passe à un collectionneur pour que vive encore l’émotion qui l’a fait naitre.

 

La peinture de Jérémy Taburchi est marquée par la douceur comme quête d’un bonheur simple qui serait à portée de main. Pour s’en convaincre il suffit de regarder les thèmes fétiches de l’artiste : Un chat regardant le soleil couchant à l’horizon, une sieste dans une herbe grasse sous un ciel étoilé. Le peintre excelle également dans l’humour, en imitant d’une manière toujours sensible et respectueuse les tableaux des plus grands maitres.

 

Et ne dites pas que son Chat ressemble à la Panthère Rose, au Chat de Geluck ou à d’autres, le Chat Rose de Jérémy Taburchi est unique ! Quand on lui pose la question de son origine : “Il est né en 2003. J’avais alors l’habitude de lire le Herald Tribune en prenant mon café, et j’étais fasciné par le coup de crayon génial et l’humour des petits comics-strips qui peuplent la dernière page du journal : Snoopy, Dilbert et compagnie. J’ai voulu essayer de me rapprocher de ce coup de crayon et mon personnage en est né. J’ai rapidement proposé mes services en tant de dessinateur de presse à des journaux et magasines locaux, puis j’ai commencé à peindre mon personnage sur de grandes toiles, dans des scènes qui étaient alors relativement trashy.”

 

Petits tableaux 20x20cm acrylique Taburchi

 

Le rose ? Pourquoi le rose ?

 

“Ce n’est pas un symbole pour moi. Il s’agit avant tout d’une couleur possédant une énergie calme, c’est ce que j’apprécie.”

 

Cette énergie calme, ces petits moments de bonheur, on les retrouve dans une série tout à fait exceptionnelle que l’artiste a créé pour Ferus Gallery et qu’il a dédié au charme et à la Dolce Vita que lui inspire Saint-Jean-Cap-Ferrat.

 

Le Nautile, tableau acrylique sur toile de Taburchi

Le Nautile, tableau acrylique sur toile de Taburchi

ferusgallery06
No Comments

Post a Comment